"CONSTRUCTION DE L'ÈGLISE ORTHODOXE RUSSE À STRASBOURG

"CONSTRUCTION  DE L'ÈGLISE ORTHODOXE RUSSE  À STRASBOURG Donate

Notre église de Tous les Saints

Notre église de Tous les Saints est déjà devenue une attraction culturelle de Strasbourg, à l'instar des églises orthodoxes russes de Paris, Nice, Cannes. Certains l'appellent la "Perle de Strasbourg" ou le "Cygne blanc de Strasbourg". Lorsque notre communauté est née en 2003, personne ne pensait avoir une telle magnifique église dans un avenir proche. Cela ne pouvait être qu'un rêve. Au début de son existence, la communauté a connu de grandes difficultés d'hébergement.
Le premier emplacement de la paroisse était dans une petite pièce au centre-ville (6, rue du Coq), dans laquelle ont encore lieu les offices de la communauté orthodoxe francophone de Strasbourg du Patriarcat de Moscou.

Depuis avril 2007, la paroisse de Tous les Saints s'est installée dans l'ancien garage situé au 4 rue Rue de Niederbronn. Cependant, ce local est vite devenu étroit pour une paroisse à la croissance dynamique et ne répondait pas à ses besoins.

Après la visite du Primat de l'Église Russe à Strasbourg en 2007, le long processus d'attribution de terrain pour la construction d'une église orthodoxe dans le style de l'architecture traditionnelle russe a commencé. Avec l'arrivée au poste de maire de Strasbourg, Roland Ries et son équipe, la question de l'attribution des terres a décollé du point mort.

Le 17 janvier 2011, le Conseil municipal a pris à l'unanimité la décision historique d'octroyer à l'église orthodoxe russe un terrain pour la construction d'une église et d'un centre paroissial sur les rives du canal de la Marne au Rhin, dans le quartier du Conseil des Quinze. Le parc municipal "Orangerie" et les institutions internationales européennes - le Conseil de l'Europe, la Cour européenne des droits de l'homme et le Parlement européen - se trouvent à proximité immédiate de cet endroit.

Le 19 juin 2012, avec la bénédiction de l'archevêque de Berlin et de l'Allemagne Mark (Eglise Orthodoxe Russe hors frontières), l'icône miraculeuse de Notre-Dame de Koursk a été apportée à la paroisse de Strasbourg. Un molébène avec un acathiste a été servi devant la sainte icône, puis elle a été emmenée sur le site alloué par la ville pour la construction de l'église. Dans la situation de manque de fonds et de retard dans la délivrance des autorisations nécessaires, ce séjour de la Mère de Dieu dans l'enceinte inspirait l'espoir d'une aide venant d'en haut.

Le 21 décembre 2012, les autorités de la ville ont délivré un permis de construire signé par le maire de Strasbourg, Roland Ries.
Le 15 mars 2013, le bail emphytéotique de terrain est entré en vigueur. Il a été signé par la paroisse de Tous les Saints et la mairie de Strasbourg pour une durée de 99 ans avec un loyer symbolique de 15 euros par an.

Le 4 décembre 2013, le Fonds d'aide à la construction de l'église a officiellement informé les autorités de la ville du début des travaux de construction.

Le 7 décembre 2013, une prière publique a été célébrée au début des travaux de construction en présence du maire de Strasbourg et de représentants diplomatiques du Conseil de l'Europe.

Le 31 septembre 2014, le jour de la mémoire des saintes martyres Foi, Espérance, Charité et de leur mère Sophie, la première pierre de l'église a été posée. Avec la bénédiction de Sa Sainteté le Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille, la pose de cette pierre a été effectuée par l'archevêque Mark d'Egorievsk, responsable des établissements à l'étranger du Patriarcat de Moscou.

Le 30 mars 2017, l'installation sur la structure en béton de l'église des trois dômes et de deux croix latérales, réalisée par l'entreprise russe "Predslava", spécialisée dans la fabrication de structures de toiture complexes pour temples, a été réalisée.

Le dôme central, de 3 mètres de diamètre et de 3,85 mètres de hauteur, ainsi que de petits dômes, tentes et croix ont été fabriqués à Moscou dans les ateliers de "Predslava". Démontés, ils ont été amenés en France sur trois camions. Les représentants des entreprises françaises responsables de la construction ont hautement apprécié la qualité des éléments de la toiture fabriqués en Russie pour la future église, ainsi que l'originalité des décisions prises par les ingénieurs russes pour la difficile tâche de montage du dôme et du toit.

Le processus d'assemblage des dômes a pris plusieurs semaines et s'est déroulé près de Strasbourg, dans la ville d'Eschau. L'assemblage de la flèche s'est déroulé directement sur le chantier de la construction. La livraison du dôme central d'Eschau à Strasbourg était une tâche logistique difficile, car, de par sa taille, elle faisait partie de la catégorie des marchandises surdimensionnées et qu'il était nécessaire de disposer d'un camion spécial avec plate-forme et escorte de police tout au long du trajet. La route sur laquelle le dôme était acheminé jusqu'à Strasbourg passait sous plusieurs ponts et les transporteurs devaient pré-mesurer la hauteur des travées sous chacun des ponts pour assurer le passage du dôme de près de quatre mètres installé sur le quai. Dans l'un des cas, l'écart entre le sommet du dôme et la partie inférieure du pont n'était que d'environ 5 centimètres.
Pour le levage et l'installation du dôme, dont le poids dépasse 12 tonnes, une grue à flèche rétractable d'une capacité de levage jusqu'à 250 tonnes a été amenée sur le chantier.

Grâce aux travaux préparatoires effectués la veille, l'installation de la flèche et du dôme a été rapide et sans complications. Après l'installation de la coupole et du dôme central de l'église, l'église a acquis un aspect fini et les rayures dorées qui ornent le périmètre de la tente de l'église lui confèrent une élégance et une solennité particulières.

Le 19 mai 2017, la cérémonie d'ouverture du centre spirituel et culturel de l'Église orthodoxe russe, construite sur des dons privés pendant 3 ans, a eu lieu. Le ruban rouge symbolique a été coupé par le recteur de l'église, le représentant de l'Eglise Orthodoxe Russe auprès du Conseil de l'Europe et d'autres organisations européennes internationales, l'higoumène Philippe (Ryabykh) et le maire de Strasbourg, Roland Ries.

Le 25 mai 2017, le jour de l'Ascension, l'higoumène Philippe (Ryabykh) a effectué la consécration de la maison paroissiale.

À partir du 1er juin, la Représentation de l'Eglise Orthodoxe Russe auprès du Conseil de l'Europe et la paroisse de Tous les Saints se trouvent dans les locaux du Centre spirituel et culturel situé au 106, rue du général Conrad, à côté de l'église en construction. De même, au sein du centre spirituel et culturel il existe une bibliothèque orthodoxe, une salle de conférence, des salles de cours et séminaires, un réfectoire, des chambres pour le personnel du centre et de l'église.

Le 4 juin 2017, le jour de la Sainte Trinité, dans le centre spirituel et culturel où, dans l'attente de l'achèvement de la construction de la nouvelle église, la paroisse de Tous les Saints a été temporairement située, la première liturgie divine a été célébrée.

Le 23 décembre 2018, à Strasbourg, la consécration mineure de l'église patriarcale de Tous les Saints a eu lieu. Avec la bénédiction du Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille, la consécration a été effectuée par l'évêque de Chersonèse Nestor . À partir de ce jour, notre communauté effectue des offices dans la nouvelle eglise.

Les architectes
Conseil Tutuelle
Fonds d'aide à la construction et l'entretien
Livre "Dime"
Vidéochroniques de construction
Photohroniques de construction